Helmut Newton

Helmut Newton
 

Helmut Newton a chéri la bourgeoisie et l’a photographiée un bon bout de sa vie.

Ce personnage mythique avec ses clichés a outré et a surtout marqué toute une génération d’étriqués. Retour sur un homme figure majeure du XX eme et sur sa fondation à Berlin.

Elevé au sein d’une famille juive aisée, Helmut Neustädter voit le jour le 31 octobre 1920 à Berlin. Le futur grand maitre rêve d’abord d’être cameraman et s’éprend de la photographie. A 7 ans, une rencontre avec Erna La Rouge, célèbre prostituée rousse à la cuissarde rouge et à la cravache, marque son jeune esprit à vie.
A 12 ans il casse sa tirelire et prend 3,50 marks pour acheter son premier appareil photo Box Agfa. Fils d’un juif et d’une américaine, il poursuit ses études au lycée Werner von Trotschke et fréquente l’Ecole américaine de Berlin.
A 16 ans, il commence à expérimenter le nu et le portrait auprès de la photographe allemande de mode Yva (Else Simon)
A 18 ans, le régime nazi contraint Helmut à fuir la capitale pour Singapour et travaille pour « « Singapore Straits Times “ comme reporter d’images.
A 20 ans jeune homme quitte ensuite l’Asie et se réfugie en Australie où il adopte le nom de Newton. Le photographe gagne son pain grâce à la photo de mariage. Là-­‐bas il rencontre l’actrice June Brunell (June Brown) et se marie une seconde fois. Plus tard June abandonne le cinéma pour la photographie sous le nom d’Alice Spring. Se femme sera la muse souvent dans ses photographies.

« Helmut m’a répété que la photographie sera toujours son premier amour, et moi le second »

Véritable figure de la photographie de mode, Helmut produit des photos extrêmement bien pensées frôlant la perfection. Paradoxalement le photographe recherchait le mauvais goût. Un mauvais goût cela dit plutôt réussi dans ses compositions. Helmut aime les femmes et ces dernières apparaissent sans modération sur ses clichés. Place à la séduction et à l’érotisme.
A la tête du Porno Chic, Helmut Newton aime provoquer. Il raconte de histoire et met en scène des bourgeoises en escarpins. La photographie sur laquelle un prêtre et une femme à la ceinture reste saisissante. Pêcher ? Le sado-­‐masochisme l’intéresse et il n ‘hésite pas à mettre en scène des femmes dans des positions suggestives avec un fouet ou à habiller ses modèles de cuir et menottes. Ses thèmes de prédilection s’affichent clairement être le pouvoir, l’argent et la domination.
Les plus grands de ce monde sont passés devant son objectif : Yves Saint Laurent, Salvador Dali, Andy Warhol, Catherine Deneuve, Margareth Thatcher.
Parmi ses œuvres ressortent les « Big nudes ». Ces vingt‐et-­un grands portraits de femmes nues en talon aiguilles sur fond Blanc sont présentés au Musée d’art Moderne de Paris en 1984 et dominent les autres photographies au format drastiquement réduit.
A vrai dire Helmut Newton se moque des conventions brise volontiers les codes et invente des séries qu’il extirpe de son imagination. Le maitre consacre deux jours tout au plus pour une séance sinon il « s’ennuie ». En 1961 il s’installe à Paris et travaille pour des magazines de mode prestigieux comme Elle, Vogue, Marie-­‐Claire, Nova. Dix ans plus tard Newton échappe à une crise cardiaque. June considère cet accident comme « la meilleure chose qui

« Helmut m’a répété que la photographie sera toujours son premier amour, et moi le second »

lui soit arrivé ». Sa femme, tantôt derrière l’objectif, se mute en cameraman lors des shootings. Aujourd’hui grâce à elle, de nombreuses séquences filmées permettent de palper l’ambiance des shooting newtoniens. Helmut préfère shooter en extérieur et dispose de peu de moyens. Le Newton déterminé privilégie la lumière naturelle.

Qu’est ce qu’une photo de mode ?

« Une bonne photographie de mode doit ressembler à tout sauf à une photographie de mode. A un portrait, à une photo souvenir, à un cliché de paparazzi »

Le roi de la mode n’a retouché aucunes photos. Helmut devient une légende à Paris, à Berlin et à Monaco. En 1990 pour couronner son talent, il reçoit le « grand prix national de la photographie». Pour son 80ème anniversaire un rétrospective s’organise à la Neue NationalGalerie à Berlin. L’exposition s’exporte à New‐York, Moscou, Tokyo, Prague et Londres.
Tel un électrochoc inattendu et infinie tragédie, le maître de la photographie meurt en 2004 dans un accident de voiture. A 83 ans victime d’une nouvelle crise cardiaque il perd le contrôle de Cadillac qui atterrit contre
Helmut Newton Foundation – Museum für Fotografie
La fondation Helmut Newton ou Musée de la Photographie à Berlin rend hommage au maître de la photo de mode et à son travail. En 2003, soit un an avant sa disparition, la fondation derrière laquelle se cachent June & Helmut, investit cette bâtisse prussienne de 1909. Helmut se réconcilie avec Berlin pour l’avoir chassé et lègue à la ville peu avant de mourir nombre de ses pièces maitresses. Gloire aux travaux du photographe !
Une pièce sixties restitue son bureau avec la mannequin faisant le poirier, les statuettes dénudées. Au centre de la pièce la « Newton Ca »r, conçue uniquement pour Newton, trône sur le rez-­‐de-­‐chaussée. Des vidéos prises par June lors de shooting montrent Catherine Huppert et bien d’autres grands de ce monde.
Le premier étage est consacré aux expositions temporaires et la Kaisersaal le second étage honore la photographie du XIXe et XXIe siècle.

Oui, l’art d’Helmut Newton a fait florès. Paris accueille sa première rétrospective au Grand Palais. Le syndrome « Newton Nostalgie » se serait‐il élargi ?

A lire : Autoportrait d’Helmut Newton, paru en 2002 (2004 pour la traduction française aux éditions Robert Laffont) peret de cerner encore plus le personage.

A voir : Helmut Newton -­‐ Mein Leben (2002)

Helmut Newton Foundation – Museum für fotografie
Jebenstrasse 2 D-­‐10623 BERLIN
Contact : info@helmut-­newton‐foundation.org Du mardi au dimanche de 10h à 18h,
le jeudi de 10h à 22h

S‐bahn Zoologischer Garten: S7, S9, S75, S5
U-­bahn Zoologischer Garten: U2, U9
Entrée 8 € (4 € tarif réduit)


Termes de recherche entrants:

helmut newton berlin helmut newton cadillac appareil photo helmut newton fondation helmut newton berlin muse de photographies de nue a berlin musee de la photographie berlin photographe berlin mode photographe berlinois portrait
 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>